DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord signé sur le conflit gazier entre la Russie, l'Ukraine et l'Union européenne

Vous lisez:

Accord signé sur le conflit gazier entre la Russie, l'Ukraine et l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

L’objectif était de sécuriser la livraison de gaz pour cet hiver aussi bien pour l’Ukraine, après quatre mois d’interruption due à la guerre, que pour certains États européens. Le règlement de la dette ukrainienne au géant russe Gazprom se fera en deux tranches, une première immédiatement et l’autre à la fin de l’année. La dette étant de 3,1 milliards de dollars.

“Nous avons adopté une décision provisoire dans le cadre de certaines questions préliminaires et qui sera en vigueur jusqu‘à la solution finale de notre conflit gazier avec la Russie qui sera décidée par un tribunal d’arbitrage de Stockholm”, précise le ministre ukrainien de l‘Énergie.

Les Russes évaluent les arriérés à 5,3 milliards de dollars, mais ils ont accepté de s’en remettre à l’arbitrage pour les 2,2 milliards de dollars restants.

Le ministre russe de l‘Énergie a souligné les nombreux compromis acceptés par Moscou sur la dette, sa restructuration et sur le prix du gaz. Il s’agit dit-il de la contribution russe pour stabiliser la situation en Ukraine au cours de l’automne et de l’hiver tout en assurant en toute sécurité l’approvisionnement des consommateurs européens”.

L’accord prévoit aussi un prix de 385 dollars les 1.000 m3 pour toute la durée du contrat, qui court de novembre à fin mars 2015. Le paiement s’effectuera à l’avance pour chaque mois suivant. Kiev voulait absolument la garantie que ce prix ne changerait pas pendant la durée du contrat.

Angela Merkel et François Hollande ont assuré de leurs côtés que “l’Union européenne jouera tout son rôle pour faciliter la mise en œuvre de cet accord”.