DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Juifs et Polonais se retrouvent dans un musée

Vous lisez:

Juifs et Polonais se retrouvent dans un musée

Taille du texte Aa Aa

La Pologne renoue avec son passé juif à l’occasion de l’inauguration du Musée de l’histoire des Juifs de Pologne.

Chassé de plusieurs pays occidentaux au cours du Moyen-Age, les Juifs ont afflué dans le Royaume de Pologne et de Lituanie.
A la veille de la Seconde Guerre mondiale, un citoyen polonais sur dix était juif, soit 3,3 millions de personnes. Ils n‘étaient plus que 200.000 à 300.000 en 1945.

Une exposition permanente revient bien sûr sur les traitements réservés aux juifs pendant la guerre mais elle évoque aussi la place des Juifs en Pologne avant l’holocauste.

Dariusz Stola, directeur du musée : “L’exposition présente la grande richesse de la vie et de la culture juive créées par les juifs en Pologne. L’exposition présente aussi la richesse de l’expérience juive à une époque relativement calme, quand ils menaient une vie prospère, elle aborde aussi les événements tragiques et dramatiques. De mon point de vue c’est ce qui est le plus important dans ce musée.”

Sous le communisme l‘évocation des juifs avait disparu des discours officiels et aujourd’hui beaucoup ignorent l’importance de ce passé.

Hanna Gronkiewicz-Waltz, maire de Varsovie :

“La principale exposition du Musée de l’histoire des Juifs de Pologne est importante pour l’histoire commune des deux nations. C’est, pourrait on dire, la photo d’une époque quand la photographie n’existait pas. C’est la photographie de l’arrivée des juifs en Pologne, leur installation et leur vie commune avec les Polonais qui a parfois été difficile. Les 1000 ans d’histoire des juifs polonais ont été rappelés par cette exposition.”

Le bâtiment a été conçu par les Finlandais Rainer Mahlamäki et Ilmar Lahdelma, il a été construit sur le terrain de l’ancien ghetto, sa façade en verre est coupée par une grande brèche évoquant le passage de la mer Rouge par les Juifs.

Rainer Mahlamäki : “L’idée c‘était de faire une vaste zone libre pour les exposants et les designers. Ils ont les mains libres pour utiliser les technologies modernes pour créer cette exposition.”

L’exposition permanente 1000 ans d’histoires des Juifs polonais a été symboliquement financée par des Juifs de la diaspora et des Polonais, avec 33 millions d’euros.