DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie: les combattants kurdes irakiens attendent de pouvoir combattre à Kobané

Vous lisez:

Syrie: les combattants kurdes irakiens attendent de pouvoir combattre à Kobané

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de Peshmergas patientent à Suruç, ville turque à quelques kilomètres de Kobané, la ville syrienne assiégée par les djihadistes.

Les combattants kurdes irakiens sont arrivés ces dernières heures, avec l’intention d‘épauler les kurdes syriens. Mais pour ce faire, ils doivent pouvoir traverser la frontière. La Turquie est plutôt réticente.

En revanche, pour les réfugiés syriens qui ont fui devant l’avancée des djihadistes, il est important que les peshmergas puissent aller défendre Kobané. C’est l’avis d’une réfugiée, Aminah. “Ces hommes, ce sont eux qui feront la différence dans les combats”, dit-elle, avant d’ajouter: “il ne faut pas seulement une intervention des peshmergas, il faut une mobilisation générale”.

Kobané, troisième ville kurde de Syrie, est devenue ces dernières semaines le symbole de la résistance au groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Les militants islamistes ont pris le contrôle d’une partie du nord et de l’est de la Syrie, mais aussi de grands pans de territoire en Irak.

Pour tenter de combattre leur progression, plusieurs pays dont la France, procèdent depuis quelques semaines à des frappes aériennes contre les bases de l’EI. L’armée américaine annonce ce vendredi en avoir mené huit des dernières heures.