DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Burkina Faso : vers une bataille pour le pouvoir ?


Burkina Faso

Burkina Faso : vers une bataille pour le pouvoir ?

La confusion se poursuit au plus haut sommet de l‘État au Burkina Faso. Alors que le pays n’avait connu qu’un seul chef en 27 ans, il est en à son troisième depuis hier après-midi.

Le lieutenant-colonel Issaac Zida, le numéro deux de la garde présidentielle, a annoncé tôt ce matin être à la tête du pays quelques heures après la prise de pouvoir du général Traoré, le chef d‘état-major.

Ces deux acteurs semblent se disputer la tête de la transition après la démission forcée du président Blaise Compaoré.

L’ex-chef de l’Etat a jeté l‘éponge sous la pression de la rue qui dénonçait son projet de modification de la constitution pour pouvoir se maintenir à la tête du pays après 27 ans de règne entamé par un putsch.

Blaise Compaoré se trouve “dans un lieu sûr” et son intégrité “physique et morale” est “assurée”, selon Isaac Zida, le numéro 2 de la garde présidentielle qui vient de déclarer “assumait” les responsabilités de “chef d‘État” de transition. Blaise Compaoré aurait gagné le Ghana via le sud du Burkina Faso selon certaines sources.

Le Burkina Faso a plongé dans le chaos durant la semaine. La capitale Ouagadougou a connu plusieurs jours de tensions et de violences meurtrières avec l’incendie et le pillage de nombreux bâtiments officiels comme l’Assemblée nationale et des ministères.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nigeria : pas de cessez-le-feu selon Boko Haram