DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : les manifestations en hommage à Rémi Fraisse ont dégénéré à Nantes et Toulouse

Vous lisez:

France : les manifestations en hommage à Rémi Fraisse ont dégénéré à Nantes et Toulouse

Taille du texte Aa Aa

La faute à certains qui n’ont rien à voir avec la manifestation contre les “violences policières” et qui en ont profité pour casser et en découdre délibérément avec les forces de l’ordre comme ici dans l’Ouest à Nantes. Vingt et une personnes ont été interpellées et cinq autres ont été blessées selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Les dégâts sont moins importants que lundi dernier, mais ceux qui ont défilé pacifiquement dénoncent à l’image de cet homme : “c’est invraisemblable de voir dans une ville qui est relativement tranquille comme Nantes, des manifestants qui sont relativement peu nombreux et qui viennent uniquement pour casser, donc ce n’est pas du tout légitime”.

“Je trouve ça un peu dommage, car sur les centaines de personnes qui sont là, il y a toujours une faible minorité malheureusement qui met un peu le bazar”, constate cette femme.

A Toulouse en revanche, les dégâts ont été un peu plus importants et les affrontements très musclés. Il y a eu au moins un manifestant et plusieurs membres des forces de l’ordre blessées et treize arrestations. A Dijon aussi, il y a eu des heurts et quelques arrestations.

Le Premier ministre Manuel Valls a condamné “des violences qui insultent la mémoire de Rémi Fraisse”, ce militant écologiste mort il y a six jours sur le site du projet de barrage de Sivens. Ce dernier a été suspendu provisoirement par le Conseil général du Tarn.