DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sur la ligne de front entre peshmergas et l'EI au Kurdistan irakien

Vous lisez:

Sur la ligne de front entre peshmergas et l'EI au Kurdistan irakien

Taille du texte Aa Aa

L’envoyé spécial d’Euronews, Mohammed Shaikhibrahim s’est rendu dans la ville de Makhmour au sud d’Erbil – la capitale du Kurdistan irakien – pour y rencontrer les forces kurdes qui combattent l’organisation État islamique.

Profitant d’une accalmie, il a pu s’entretenir avec ces militaires qui lui expliquent que les jihadistes ne sont qu‘à seulement deux kilomètres. Les batailles se font village par village avec les avancées ou les replis des uns et des autres.

Tout compte : la stratégie, mais aussi la qualité des armes.

“Nous avons besoin d’armes anti-chars. Nous appelons la communauté internationale à nous aider parce que, comme peshmergas kurdes, nous nous sacrifions pour le bien d’autres pays dans le cadre de la lutte contre le terrorisme”, estime le Major-Général Raeed Thaer au micro de notre envoyé spécial au Kurdistan irakien, Mohammed Shaikhibrahim.

La Norvège, l’Allemagne et le Royaume-Uni vont envoyer des soldats au Kurdistan irakien pour contribuer à la formation des troupes irakiennes et des peshmergas. Un geste de plus pour soutenir ces hommes en première ligne face aux jihadistes.