DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les rebelles séparatistes pro-russes votent ce dimanche sur fond de tension renforcée


Ukraine

Les rebelles séparatistes pro-russes votent ce dimanche sur fond de tension renforcée

Malgré les avertissements des Occidentaux qui y voient un obstacle à la paix, les préparatifs s’accéléraient hier pour ce scrutin qui se déroule ce dimanche dans l’est de l’Ukraine, dans les régions de Donetsk et Lougansk qui ont unilatéralement proclamé leur indépendance en avril dernier.

Objectif : donner une légitimité à ces pouvoirs et les inscrire encore un peu plus dans la sphère d’influence de Moscou comme l’explique le chef de la commission électorale de la République auto-proclamée de Donetsk.

“Nos électeurs vivent sur le territoire du” monde russe”, c’est-à-dire qu’ils vivent partout sur la planète. Nous les laissons voter par Internet et nous essayons de donner au plus nombre d‘électeurs la chance de voter”.

Un scrutin sans surprise, sans réelle campagne et sans taux de participation minimum requis. Le nombre de votants est incertain même si deux à trois millions d‘électeurs sont évoqués par la commission électorale de la République auto-proclamée de Donetsk.

A Petrovka, une banlieue construite près d’une ancienne mine de charbon, les habitants ne savent pas encore s’ils iront aux urnes.

“Je vais aller voir, je vais jeter un œil à la liste et je me déciderai ou non pour aller voter”, explique cet homme.

Mais pour la majorité, c’est d’abord la fin des combats qui importe puis le retour à une situation permettant de retrouver du travail.

“Eh bien, ici quand c‘était l’Ukraine, il y a avait du travail. Il n’y a aucun doute là-dessus. Mais maintenant, quand on regarde ce qui se passe, il n’y a plus de travail”, affirme cet homme.

“Ici, le processus électoral se déroule sur fond de pression, de tension due la guerre. Les gens veulent voter en espérant qu’un pouvoir plus fort pourra les aider à entamer la reconstruction”, estime notre envoyé spécial à Donetsk, Sergio Cantone.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

France : les manifestations en hommage à Rémi Fraisse ont dégénéré à Nantes et Toulouse