DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bangladesh : un ancien chef de milice pro-pakistanaise condamné à mort


Bangladesh

Bangladesh : un ancien chef de milice pro-pakistanaise condamné à mort

Peine de mort confirmée pour le dirigeant du principal parti islamiste du Bangladesh. La Cour suprême estime que Mohammad Kamaruzzaman s’est bien rendu coupable de crimes de guerre en 1971. Il avait déjà été condamné en mai 2013 pour meurtres de masse, torture et enlèvement. Il risque désormais la pendaison d’ici quelque mois, sauf s’il obtient la grâce présidentielle ou si l’affaire est réexaminée par la justice.

Selon l’accusation, le dirigeant islamiste était un chef de la milice pro-pakistanaise Al Badr et aurait notamment tué des intellectuels du pays.

Dimanche, l’un des responsables financiers du parti Jamaat, Mir Quasem Ali, a lui aussi été condamné à la pendaison.

Un jugement que réclamaient ces militants du parti pour la libération du Bangladesh rassemblés aux abords du tribunal.

La guerre indo-pakistanaise de 1971 a débouché sur la création du Bangladesh qui était, depuis 1947, une province du Pakistan.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un "problème structurel" à l'origine du crash de la navette Virgin Galactic