DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Pakistan en deuil après l'attentat sanglant de Wagah


Pakistan

Le Pakistan en deuil après l'attentat sanglant de Wagah

Au lendemain de l’attentat sanglant au Pakistan, et alors que se préparent les funérailles des victimes, l’identité des responsables n‘était toujours pas claire. Trois groupes proches des talibans pakistanais ont revendiqué l’attaque qui a fait une soixantaine de morts et plus d’une centaine de blessés.

“Nous avons perdu cinq membres de notre famille dans l’explosion. Ils étaient allés assister à la cérémonie militaire au poste-frontière de Wagah. Ces oppresseurs ne sont pas musulmans, ce sont des infidèles. Ils ne méritent pas de vivre dans ce monde, le gouvernement doit les achever”, lance un Pakistanais.

L’attentat a frappé Wagah, ville qui abrite le principal poste frontière avec l’Inde. Les deux voisins y organisent tous les jours en parallèle une cérémonie militaire haute en couleur qui attire des centaines de touristes.

À l’approche de l’Achoura, fête religieuse majeure pour la communauté chiite, la sécurité avait été renforcée au Pakistan. N’ayant pas pu accéder au site de la cérémonie, le kamikaze a attendu la fin de l‘événement pour actionner sa charge.

L’Inde et le Pakistan ont annoncé ce matin la suspension de cette cérémonie quotidienne. Une première depuis la guerre de 1971 entre les deux voisins.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un "problème structurel" à l'origine du crash de la navette Virgin Galactic