DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Economie européenne : des prévisions revues à la baisse

Vous lisez:

Economie européenne : des prévisions revues à la baisse

Taille du texte Aa Aa

C’est l’une des rares bonnes nouvelles qui émanent des prévisions économiques que Bruxelles vient de dévoiler. Le chômage devrait reculer de quelques dixièmes cette année dans l’Union européenne. Pour le reste, grosse déception. La croissance sera bien moindre que ce que la Commission avait prévu il y a six mois, que ce soit dans la zone euro, en Allemagne ou en France. Il y aurait un léger mieux l’an prochain. La croissance passerait alors de 0,8 à 1,1% dans la zone euro.

Et pour soutenir cette croissance poussive, le nouveau commissaire aux Affaires économiques et monétaire, le Français Pierre Moscovici, mise sur l’investissement :

“ Dès lors que la zone euro en particulier, l’Europe en general, a retrouvé la stabilité, notre grand défi maintenant c’est d’ajouter la dynamisation de l‘économie et donc de rajouter une dimension centrale qui est la croissance, la création d’emplois, et nous pensons en effet que le facteur central dans cette approche c’est l’investissement “, a-t-il déclaré en présentant les prévisions d’automne.

Une allusion au plan d’investissement de 300 milliards d’euros poussé par la France et l’Italie mais dont le financement n’est pas une mince affaire, surtout sans creuser les déficits. Certains en tout cas n’ont pas attendu le plan salvateur. Le Royaume-Uni devrait voir son PIB bondir à 3.1% cette année.

Bien qu’aucune des économies de la zone euro ne soit face à une menace majeure, la révision à la baisse des prévisions de croissance ne contribue pas à éloigner le spectre d’un nouveau cycle de récession, voire d’une crise déflationniste dont l’Europe se passerait bien.