DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Britannique Ann Cotton, Prix WISE 2014 pour l'éducation


learning world

La Britannique Ann Cotton, Prix WISE 2014 pour l'éducation

En partenariat avec

Après la Colombienne Vicky Colbert l’an dernier, c’est la deuxième fois que le Prix WISE est décerné à une femme : la Britannique Ann Cotton, fondatrice de l’ONG Camfed, a remporté ce mardi à Doha au Qatar lors du 6e Sommet pour l’innovation dans l‘éducation, cette récompense surnommée parfois “le Nobel de l‘éducation” et dotée de 500.000 dollars. Depuis 1993, plus de trois millions d’enfants ont bénéficié des programmes éducatifs de son organisation en Afrique subsaharienne.

“Je suis absolument ravie, je suis même bouleversée,” nous a confié Ann Cotton. “C’est un immense honneur et cela me donne une plateforme incroyable pour m’exprimer sur le sujet dont j’ai fait le travail de ma vie : l‘éducation des filles en Afrique,” souligne-t-elle avant d’ajouter : “cet argent va nous permettre de soutenir la scolarisation dans le secondaire d’un million de filles en Afrique au cours des cinq prochaines années.”

Camfed (Campaign for Female Education) apporte un soutien financier et social aux filles, de l‘école primaire jusqu‘à l‘âge adulte, dans des secteurs ruraux au Zimbabwe, Ghana, Malawi, en Zambie et Tanzanie. Mais sur quoi repose la réussite de ce modèle éducatif ? “On a conscience du fait que les gens qui vivent les difficultés sont les mieux placés pour les comprendre,” répond Ann Cotton. “On doit vraiment apprendre de ces communautés qui font face à de nombreux défis : il faut qu’on les écoute attentivement et on doit non seulement écouter ce qu’ils disent, mais aussi se rendre compte de ce qu’ils ne disent pas, on doit les écouter intelligemment,” insiste l‘éducatrice britannique.

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Le Sommet WISE 2014 s'ouvre en récompensant Ann Cotton