DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Route du Rhum : Comment s'alimenter en pleine mer,

Vous lisez:

Route du Rhum : Comment s'alimenter en pleine mer,

Taille du texte Aa Aa

Tous les concurrents de la Route du Rhum, hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, français ou étrangers doivent tous se restaurer s’alimenter, se réhydrater. nourriture lyophilisée, les produits frais, les gourmets et les autres…. Le débat est lancé.

Miranda Merron, skipper Campagne de France : “La nourriture à bord de la route du rhum est principalement lyophilisé, un peu de céréales, un peu de chocolat, noix de cajoux, quelques-uns des délicieux gâteaux de Noël de ma mère, qui sont très riches en calories, beaucoup de thé et un peu de lait pour le thé, je suis anglaise. Il est très important de rester hydraté, et il est facile d’oublier de le faire.”

Jean Galfione, skipper Serenis Consulting : “On fait des journées a ralonge c’est a dire on ne dorr pas beaucoup et puis il ne faut pas avoir des coups de fringale donc il faut bien mesurer l’alimentation. On ne mange pas n’importe quoi.. j’ai des aliments sous-vide. Il faut faire attention a l’alimentation qui est la clé pour bien dormir, on doit bien se nourrir”.

Nils Boyer, skipper Let’s go : “Je suis nourri par un chef étoilé de Saint Malo, le St Placide qui me fait tous mes bons petits plats pasteurisés. Je vais manger de la St Jacques, du homard, des petits risottos avec du bouillon de homard pendant 20 jours.
Donc je crois qu’il y a pire. “

Une semaine pour les plus rapides, un mois environ pour les autres, la nourriture est un facteur important de la réussite de la transat. Par exemple, selon les nutritionnistes, perdre 1% de son poids en eau équivaut pour le sportif à perdre 10% de puissance…