DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Disparus au Mexique : la pression monte contre le gouvernement

Vous lisez:

Disparus au Mexique : la pression monte contre le gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de Mexicains ont manifesté dans la capitale Mexico ce mercredi pour exiger la vérité sur le sort des 43 étudiants disparus dans le sud du pays. Leur trace a été perdue il y a 40 jours à Iguala, dans l’Etat du Guerrero. Ils ont été la cible d’une attaque menée par des policiers municipaux et des membres d’un groupe criminel, les Guerreros Unidos. Depuis la colère et l’indignation ne cesse de grandir dans le pays.

“Nous disons aux autorités que nous n’avons pas de gouvernement, nous n’avons aucune confiance en eux, et donc la société civile doit s’organiser elle-même de manière à avoir une société propre, nous n’avons pas de gouvernement”, clame ce manifestant.

Les chances de retrouver vivants les disparus semblent infimes. Des corps mis au jour dans des fosses clandestines sont toujours en cours d’identification. Ce mardi, l’arrestation de l’ex-maire d’Iguala José Luis Abarca Velázquez et de son épouse, María de los Ángeles Pineda Villa, a marqué un nouveau tournant dans l’enquête. Ils sont soupçonnés d‘être les instigateurs de l’attaque. La femme de l’ex-maire est la soeur de trois trafiquants de drogue notoires.