DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le nouveau gouvernement belge face à la contestation


Le bureau de Bruxelles

Le nouveau gouvernement belge face à la contestation

La manifestation qui a tourné à la confrontation en fin de parcours. Rassemblés à Bruxelles pour dénoncer les mesures d’austérité du nouveau gouvernement belge, quelques centaines de manifestants ont jeté des fusées et des pavés sur les forces de l’ordre qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes et des pompes à eau.
Mais pour l’essentiel, c’est dans le calme que s’est déroulé cette journée de mobilisation. Au moins 100.000 personnes ont défilé. Dans leur ligne de mire : la nouvelle coalition de centre-droit et ses 11 milliards d‘économie.

“ Je suis contre les mesures qui sont prises à l’heure actuelle. Je trouve cela trop dur. On change les règles du jeu en cours de route pendant qu’on travaille “, nous dit une manifestante.
“ Je manifeste parce que les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres “, proteste un autre.

Parmi les projets qui fâchent, la fin de l’indexation automatique des salaires et des allocations qui suivaient jusqu’ici l’inflation en Belgique, et la retraite à 67 ans en 2030.

Les syndicats ont d’ores et déjà fixé le prochain grand rendez-vous. Le 15 décembre, ils promettent de paralyser toute la Belgique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Ebola : l'OMS appelle a donner des garanties aux volontaires