DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un scandale fiscal embarrassant pour Jean-Claude Juncker

Vous lisez:

Un scandale fiscal embarrassant pour Jean-Claude Juncker

Taille du texte Aa Aa

C’est une nouvelle publicité fiscale dont le Luxembourg se serait bien passée. D’après une enquête du Consortium international des journalistes d’investigation rendue publique ce jeudi, entre 2002 et 2020, le Grand-Duché aurait passé des accords fiscaux extrêmement avantageux pour les 340 multinationales qui en ont bénéficié. Mais pour son ministre des Finances, il n’y a là rien de répréhensible.

“ Ce qui s’est passé ici est totalement légal. Donc si quelque chose est totalement légal, il n’y a pas de raison de pointer un doigt accusateur “, a assuré Pierre Gramegna.

Pour le nouveau président de la Commission européenne, l’affaire est sensible. Ancien Premier ministre et ministre des Finances du Luxembourg, Jean-Claude Juncker était interrogé mercredi sur une enquête ouverte par la Commission précédente et visant des accords similaires avec Amazon et Fiat.

“La Commission fera son travail. Moi je m’abstiendrai d’intervenir dans ce dossier puisque c’est un dossier qui relève de la Commissaire chargée de la concurrence “, avait-il répondu.

Car d’après les règles européennes, ces cadeaux fiscaux pourraient être une forme de subvention déguisée.

“ La crédibilité de Mr Juncker en tant que président de la Commission est clairement entachée, estime l’eurodéputé vert Sven Giegold. Et la grande question est : va-t-il agir en tant que président de la Commission ou en tant qu’ancien Premier ministre du Luxembourg, va-t-il clarifier ce qu’il a fait dans le passé ? Et plus important encore, va-t-il proposer un plan d’attaque contre l’optimisation fiscale agressive des multinationales en Europe ? “

Le Luxembourg qui fait office de paradis fiscal en Europe est loin d‘être le seul. Mais il évolue sous la pression de ses partenaires. Il s’est engagé avec l’Autriche à renoncer au secret bancaire dès l’an prochain.

ICIJ: Luxembourg Leaks