DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chocolats belges : le client est roi

Vous lisez:

Chocolats belges : le client est roi

Taille du texte Aa Aa

À Comines en Belgique à la frontière franco-belge la chocolaterie de la famille Libeert a longtemps été connue sous le nom « Italo-Suisse ». Il y a moins d’un an, la famille a décidé de changer de nom pour s’appeler “Isis”.
Pas de chance pour la société belge qui exporte énormément de chocolats aux Etats Unis : ISIS est l’acronyme en anglais de Islamic State of Iraq and Syria : l’Etat islamique en français. Ce qui a choqué, on s’en doute, les clients anglo-saxons.

“Quand on a vu que les commandes qui avaient été prévues pour le début du mois de septembre pour livraison à Noël, n’arrivaient pas ni en provenance des Etats Unis ni en provenance de Grande Bretagne – explique Ignace Libeert le propriétaire de la chocolaterie – on a haussé le ton : qu’est-ce qui se passe ici ? Et ils nous ont répondu, oui…. on va passer commande mais il y a un problème avec ISIS, le nom de la marque qui est troublant. Nos clients sont très remontés contre ce nom qu’on voit partout dans le monde”.

Les exportations de l’entreprise se montent à 35 millions d’euros par an.
Isis donc : pas bon pour l’image, alors la chocolaterie de la famille Libeert va changer à nouveau de nom, le nouveau nom retenu sera tout simplement celui de la famille.