DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon : feu vert contesté au redémarrage du nucléaire à Kagoshima


Japon

Japon : feu vert contesté au redémarrage du nucléaire à Kagoshima

Opposés au redémarrage du nucléaire au Japon, ces manifestants n’auront pas gain de cause. Dans une ambiance survoltée, la préfecture de la province de Kagoshima a donné son feu vert ce vendredi à la remise en service de deux réacteurs nucléaires, Sendai 1 et 2. Le gouverneur de cette province du sud du Japon, Yuichiro Ito, a annoncé cette décision, sous les huées du public. Il a rappelé les garanties de sécurité données par la compagnie exploitante Kyushu Electric Power, et par le gouvernement. Un discours inaudible pour une grande partie de la population, toujours traumatisée plus de trois ans après l’accident de Fukushima.

Depuis la catastrophe, toutes les centrales de l’archipel sont à l’arrêt. Des normes plus sévères ont été adoptées. Les réacteurs de Sendai devraient donc être les premiers à reprendre du service en début d’année prochaine. Pour le gouvernement et les milieux d’affaires pro-nucléaire, l’enjeu est économique. La suspension des réacteurs du pays coûte très cher au pays, obligé d’importer des hydrocarbures.

A voir aussi- Fukushima : après l’accident nucléaire, le temps s’est arrêté:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le batteur d'AC/DC n'est plus inculpé de complot pour meurtre