DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Allemagne s'invite au British Museum


le mag

L'Allemagne s'invite au British Museum

En partenariat avec

Une coccinelle type 1 de 1953 et un morceau du Mur de Berlin accueillent en ce moment le visiteur dans la grande cour du British Museum.

À l’occasion du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, le musée londonien revisite 600 ans d’histoire allemande à travers 200 objets et œuvres d’art.

Pour Barrie Cook, le commissaire de l’exposition, cette rétrospective se veut un antidote aux clichés sur l’Allemagne véhiculés à travers les siècles, et un hommage au savoir-faire de tout un peuple : “ l’exposition aborde l’histoire de l’Allemagne à travers ses souvenirs, à travers les objets qui ont laissé une trace dans l’Allemagne d’aujourd’hui. Un héritage que les Britanniques ne comprennent peut-être pas tout à fait de la même façon, car nous ne partageons pas les mêmes souvenirs historiques. Nous évoquons, par exemple, des territoires qui ont, un jour, fait partie de l’Allemagne sans être allemands et qui pourtant, font partie de l’histoire de
l’Allemagne. “

Le Rhinocéros de Dürer ou sa déclinaison en porcelaine de la manufacture de Meisse, sans oublier la célèbre bible de Gutenberg comptent parmi les œuvres phares de l’exposition, comme le rappelle
Barrie Cook : “ ici, nous mettons en avant toute la compétence technique de l’Allemagne d’hier et d’aujourd’hui. En commençant par la bible de Gutenberg qui a totalement révolutionné le monde. Encore aujourd’hui, nous vivons dans le monde de Gutenberg. “

Du tout début de la Renaissance à la Réunification allemande et au-delà, en passant par le Bauhaus, l’exposition retrace l’histoire complexe de l’Allemagne avec ses triomphes et ses tragédies, comme en témoigne notamment une réplique de la grille d’entrée du camp de concentration de Buchenwald.

L’exposition ‘Allemagne – Mémoires d’une nation’ est à voir au British Museum jusqu’au 25 janvier.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Mur de Berlin: les artistes se souviennent.