DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La justice espagnole réduit les charges contre Cristina, la sœur du roi


Espagne

La justice espagnole réduit les charges contre Cristina, la sœur du roi

Les accusations les plus graves de blanchiment d’argent ont été abandonnées à l‘égard de l’infante Cristina de Bourbon.

Son inculpation pour fraude fiscale a en revanche été maintenue par le tribunal de Palma de Majorque.

La sœur du roi Felipe VI est impliquée dans une enquête visant les activités de son mari, Inaki Urdangarin, ancien champion de handball.

La princesse Cristina qui vit actuellement à Genève se dit “confiante et sereine” selon son entourage.

Son avocat également : “il y a suffisamment de précédents dans la loi au niveau de la jurisprudence sur ce type d’accusations pour que nous puissions de manière légitime qu’il n’y a pas matière à aller devant la justice”.

Il revient désormais au juge d’instruction José Castro de décider s’il renvoie l’infante Cristina devant la justice.

Inaki Urdangarin, son mari est, de son côté, accusé d’avoir détourné plusieurs millions d’euros de fonds publics par le biais de sa fondation Noos qui a décroché des contrats publics pour l’organisation de conférences sur le sport et l‘économie. Le couple nie toute malversation.

Mais si la princesse Cristina et son époux sont renvoyés devant la justice cela serait sans précédent dans l’histoire de la monarchie espagnole alors que cette dernière vient d’ouvrir un nouveau chapitre avec le début du règne du roi Felipe VI.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

RDA : un ancien prisonnier raconte