DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Route du Rhum : les skippers doivent garder la forme


Sport

Route du Rhum : les skippers doivent garder la forme

C’est lundi prochain que les premiers skippers de la Route du Rhum sont attendus à Pointe-à-Pitre. Ils auront mis un peu plus d’une semaine pour traverser l’Océan Atlantique en étant seuls à bord. Ils doivent donc eux-mêmes se soigner en cas de pépin physique.

Rémi Pelletier est notre envoyé spécial à Saint-Malo : “La santé et la condition physique de tous les navigateurs engagés dans la Route du Rhum – Destination Guadeloupe est essentiel, c’est pour ça que le médecin de la course, le Docteur Jean-Yves Chauve, les a suivis bien avant le départ. Au quotidien, pendant la transat, il peut leur transmettre des prescriptions et tous ont d’ailleurs à bord une trousse médicale.”

Le Docteur Jean-Yves Chauve, le médecin de la Route du Rhum : “Ils ont une trousse médicale qui comporte plus d’une centaine de produits, y compris des produits d’urgence. Ils ont même de la cortisone qui est un produit qui est normalement interdit dans une compétition sportive, mais là, on privilégie la survie et la santé plutôt que le côté sportif, donc s’ils doivent utiliser ce type de produit, c’est moi qui fais la prescription et j’en réfère au jury.”

Sir Robin Knox-Johnston, le skipper de Grey Power : “Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour me préparer physiquement, car j‘étais déjà bien occupé avec le bateau, donc c‘était ça ma préparation. Mais c’est vrai qu’il faut être en bonne forme pour manoeuvrer ce genre de bateaux”.

Yann Guichard, le skipper de Sprindrift 2 : “Je me suis mis au vélo vu que j’ai installé un vélo sur le bateau parce que les efforts sont tellement importants qu’avec les bras, ça ne suffisait pas. J’ai un vélo qui est très efficace, et j’ai calculé que j’allais faire entre 600 et 1000 kilomètres sur cette Route du Rhum.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Marussia en faillite