DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mexique : récit macabre sur les étudiants disparus, méfiance des familles


Mexique

Mexique : récit macabre sur les étudiants disparus, méfiance des familles

Les 43 étudiants disparus au Mexique auraient été tués, leurs cadavres brûlés et les restes jetés dans une décharge publique et un cours d’eau par un gang de la drogue. C’est ce qu’a annoncé hier le procureur général Jesus Murillo. Il a précisé que les étudiants disparus depuis le 26 septembre avaient été enlevés par des policiers corrompus qui les avaient remis au gang de la drogue, les Guerreros Unidos. Selon le récit macabre livré par trois détenus, membres du gang, une quinzaine d‘étudiants seraient morts asphyxiés dans les véhicules les menant à la décharge où les survivants auraient été ensuite tués et les corps brûlés.

Mais des parents des disparus contestent cette version. “Nous voulons des résultats avec des preuves. Quand nous serons sûrs que ce que le procureur général dit est vrai, alors nous l’accepterons quel que soit le résultat”, a souligné la mère d’un des étudiants disparus.

Les restes des cadavres présumés des étudiants vont être envoyés en Autriche pour une identification définitive par ADN.

C’est la plus grave crise à laquelle le président mexicain Enrique Peña Nieto est confronté. “Aux parents, aux proches et aux collègues des étudiants, je réitère ma solidarité et mon soutien total (…). Les enquêtes seront menées jusqu’aux conséquences finales, tous les coupables seront punis sous le principe de l‘État de droit.

Les instigateurs présumés, l’ex-maire d’Iguala où les étudiants ont disparu, et sa femme ont été arrêtés en début de semaine à Mexico.

Au total, plus de 70 personnes dont des policiers et des fonctionnaires ont été arrêtés depuis les faits.

Avec AFP, AP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Obama va envoyer 1500 hommes en Irak pour appuyer les peshmergas