DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

25 ans après la chute du Mur, la Trabant reste un symbole


Allemagne

25 ans après la chute du Mur, la Trabant reste un symbole

“25 ans après la chute du mur, c’est toujours un symbole fort de traverser le pont de Bornholmer avec une Trabi”, nous raconte notre envoyé spécial à Berlin, Olaf Bruns.

La Trabant, c‘était la voiture du peuple pour les Allemands de l’Est. Avec sa petite bouille, ils se sont rués de l’autre côté de la frontière dès le 9 novembre 1989 sous le regard médusé des gens de l’ouest qui n’en avait jamais vu ! “Ca me donne des frissons rien que d’en parler”, lance cet homme.

La Trabant était déjà culte et loin de l’acier dont la RDA manquait cruellement, elle était en partie fabriquée à base de fibres de coton comme le résume très bien cet homme : “on voyait des hommes arrivés avec des voitures en “acier cartonn锓.

«Tout d’un coup, nous avons entendu du bruit, la rue était pleine de ces voitures et mon mari m’a dit, mais ils ne rigolent pas, c’est du sérieux regarde ça ! Et on a regardé”, explique cette femme. “Au début, nous ne pouvions pas le croire, nous avions vécu ici depuis des décennies et nous pensions que le monde se terminait ici, nous avions fini par l’accepter”, raconte l’homme.

Symbole de ce “monde” aujourd’hui disparu, la Trabant, c‘était l’empreinte de la RDA, dans le secteur automobile, loin des standards de l’Ouest en particulier pour son pot d‘échappement ou son moteur ultra-polluant.

Véhicule non propre, la trabi a toutefois su se transformer grâce à certains de ses amateurs et nulle doute que la “trabi cyclable” a de beaux jours devant elle et que son histoire finalement n’est peut être pas encore achevée !




Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Royaume-Uni et le Commonwealth rendent hommage à leurs soldats