DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La "Der des Ders"


monde

La "Der des Ders"

L’histoire commence le 28 juin 1914. L’archiduc François-ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et sa femme, sont assassinés à Sarajevo. L’empire déclare alors la guerre au royaume de Serbie. S’en suit un engrenage d’alliances qui mèneront à un conflit mondial, les puissances européennes en conflit étant à l‘époque à la tête d’empires coloniaux s‘étendant sur tous les continents.

Armistice : suivez les commémorations du centenaire de la Grande guerre en direct sur euronews à 15h30 CET

Deux grandes alliances vont s’affronter : la Triple-Entente, composée de la France, du Royaume-Uni, de la Russie, rejoints par la Belgique, le Japon, l’Italie, la Roumanie et les États-Unis et la Triple-Alliance initialement constituée de l’Allemagne, de l’Autriche-Hongrie, puis rejoint par L’Empire ottoman et le Royaume de Bulgarie.
Un conflit mondial et terriblement meurtrier s’engage. Il durera 4 ans, 3 mois et deux semaines. 60 millions de soldats y prennent part. Plus de 9 millions y laisseront leur vie, tandis que près de 9 millions de civils périront. Environ 20 millions de personnes sont blessées. L’Allemagne d’un côté, l’Empire russe de l’autre paieront la plus lourde tribu en pertes militaires, suivi de la France et de l’Autriche-Hongrie.

En mars 1918, la Russie se rend. Le front de l’Est est fermé et l’Allemagne se concentre à l’ouest, notamment sur le front Franco-belge. Mais les renforts britanniques et américains auront raison des espoirs allemands. Au sein des troupes, c’est le chaos. Nombreux sont les soldats qui refusent de continuer à se battre. L‘État-major finit par demander l’armistice. Le lieu des négociations est tenu secret. Aucune image de l‘événement n’a été tournée, juste quelques photos subsistent. Le précieux document est signé le 11 novembre 1918 entre 5h12 et 5h20 du matin dans un wagon garé à Rethondes, dans la forêt de Compiègne et au terme de 3 jours de négociations durant lesquels l’Allemagne ne pourra finalement pas négocier grand chose, mais acceptera les conditions fixées par les vainqueurs.

Pour autant, les hostilités ne cesseront pas immédiatement. Les combats prendront fin à 11 heures du matin le 11 novembre 1918. Ces dernières heures de guerre feront près de 11 000 tués, blessés ou disparus.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire iranien : la course contre la montre