DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mexique : la manifestation pour les 43 disparus dégénère à Acapulco


Mexique

Mexique : la manifestation pour les 43 disparus dégénère à Acapulco

Le défilé était organisé lundi par les familles des victimes, autour de l’aéroport international d’Acapulco. Quelque 300 personnes, masquées pour la plupart, ont affronté un barrage de police. Armées de bâtons, de machettes et de cocktails Molotov, elles s’en sont pris aux forces de l’ordre. Onze policiers ont été blessés.

Après des négociations avec la police, plusieurs milliers de manifestants ont ensuite pu converger dans le calme vers l’aéroport d’Acapulco, la première ville touristique du pays. Ses accès ont été bloqués pendant trois heures.

“Peña dehors ! “, “Peña assassin !”, ont notamment scandé les manifestants. Très critiqué pour sa gestion de l’affaire, Enrique Peña Nieto, le président mexicain a lancé un appel au calme depuis l‘étranger. “Il est inacceptable que certains essaient d’utiliser cette tragédie pour justifier leur violence, a-t-il déclaré. On ne peut réclamer justice en agissant ainsi. “

De nombreuses manifestations ont été organisées depuis la disparition le 26 septembre dernier de 43 étudiants de l‘école normale d’Ayotzinapa, dans l‘État de Guerrero. C‘était le cas notamment samedi à Mexico. La veille, trois membres d’un gang avaient affirmé les avoir massacrés. Une version contestée par les parents des étudiants, qui considèrent que ces aveux ne constituent pas des preuves.

Selon les autorités fédérales, les étudiants ont été attaqués sur les ordres de l’ancien maire d’Iguala, José Luis Abarca, et son épouse, Maria de Los Angeles Pineda, sœur de trois narcotrafiquants.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire iranien : la course contre la montre