DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nucléaire iranien : la course contre la montre


Iran

Nucléaire iranien : la course contre la montre

C’est un marathon diplomatique qui se joue depuis dimanche à Mascate, la capitale du sultanat d’Oman. Autour de la table, le secrétaire d’Etat américain John Kerry, son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, et Catherine Ashton, l‘émissaire de l’Union européenne. Ils n’ont plus que deux semaines pour trouver un accord global sur le nucléaire iranien, avant la date butoir du 24 novembre.

Mais au deuxième jour des négociations, les trois parties se montrent très prudentes. Il y a “encore un fossé important” à combler entre l’Iran et les Etats-Unis, soulignait dimanche le président américain Barack Obama. Les deux pays divergent toujours sur deux questions essentielles : d’une part, la taille du futur programme d’enrichissement d’uranium de l’Iran (industrielle pour Téhéran, réduite pour l’Occident), d’autre part, le calendrier de la levée des sanctions internationales.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : des renforts militaires convergent vers Donetsk