DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne met son veto au tourisme social

Vous lisez:

L'Union européenne met son veto au tourisme social

Taille du texte Aa Aa

La justice européenne a tranché : un citoyen européen ne peut prétendre à des prestations sociales dans un autre pays membre, s’il n’est pas en mesure de prouver qu’il est à la recherche d’un travail. Saisis par l’Allemagne, les juges laissent cependant le choix aux États membres d’octroyer ou non une aide sociale à un étranger.

On ne connaît pas l’ampleur du phénomène en Europe, mais la décision pourrait concerner Luminita Caldararu, une mère de famille roumaine, installée à Duisburg en Allemagne. Sans emploi, elle s’occupe de ses 4 enfants et de son mari, malade. “Je dois payer le loyer et l‘électricité, j’ai besoin de l’aide de l‘État allemand “, explique-t-elle.

Dans son arrêt rendu mardi, la Cour du Luxembourg conclue qu’un étranger doit avoir les ressources suffisantes pour vivre dans un autre État membre. Pour le député conservateur européen Manfred Weber, cela ne remet pas en cause le principe fondamental de la libre circulation des personnes. Et c’est un message clair adressé au Royaume-Uni.

Il y a deux semaines, le Premier ministre David Cameron a en effet annoncé qu’il voulait limiter l’immigration en provenance d’autres pays européens. Une façon de répondre aux inquiétudes des Britanniques : UKIP, le parti europhobe de Nigel Farage, est arrivé en tête des dernières élections européennes.