DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France rend hommage à toutes les victimes de la Première Guerre mondiale

Vous lisez:

La France rend hommage à toutes les victimes de la Première Guerre mondiale

Taille du texte Aa Aa

Les noms de 580 000 soldats de toutes nationalités, quel que fut leur camp, tués dans le nord de la France, sont gravés sur un anneau. C’est le mémorial que le président français, François Hollande, doit inaugurer aujourd’hui dans la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette, la plus grande du pays.

Les Britanniques, et plus largement les soldats du Commonwealth, ont payé un lourd tribut lors de la Première Guerre mondiale. En 1916, les troupes françaises partent se battre plus au sud-est, à Verdun. Les Britanniques les remplacent sur la ligne de front dans le Pas-de-Calais. Jusqu’en 1918, Arras, la capitale de la région, est sous administration britannique. Un fait unique de la Grande Guerre. Sous la ville, les carrières de craie, creusées dès le 17e siècle, vont reprendre du service. Descente à 20 mètres sous terre, dans la carrière Wellington.

“L’idée est de cacher 24 000 hommes sous terre et de sortir par surprise. Les Allemands n’avaient aucune idée de la présence de ces carrières souterraines, c’est un véritable gruyère, un véritable labyrinthe de 20 kilomètres”, explique Isabelle Pilarowski, en charge de la Carrière Wellington.

Le 9 avril 1917, il est 6h30 du matin. Les 24 000 hommes qui se trouvent dans ces galeries vont surgir. Dehors, les mitrailleuses allemandes, les bombardements, et la neige les attendent.

Armistice : suivez les commémorations du centenaire de la Grande guerre en direct sur euronews à 15h30 CET