DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mireille Mathieu, un demi siècle sur le pont


le mag

Mireille Mathieu, un demi siècle sur le pont

En partenariat avec

La célébrissime chanteuse française fête ses cinquante ans de carrière par une tournée avec une escale à Avignon, la ville du sud de la France où elle a vu le jour le 22 juillet 1946.

Pour l’occasion, des fans du monde entier ont fait le déplacement. Rudolf vient d’Allemagne est il explique que chez lui Mireille Mathieu est surnommée “le rossignol d’Avignon.” “C’est représentatif de sa voix” explique-t-il.

Coco est Annie viennent de moins loin, de Montpellier, mais eux aussi ont fait le voyage “exprès.” “Cinquante ans de carrière ça se fête” disent elles.

Quant à Vincent, il a traversé l’océan pour écouter “le rossignol d’Avignon.” “Je viens de New York, je vis là bas et j’ai fait le voyage juste pour ça. Ca faisait partie des choses que je voulais faire dans la vie. Je veux voir ça, le Grand Canyon et quelques autres grandes choses…”

En cinquante années de carrière la chanteuse s’est imposée comme la française qui a vendu le plus de disques dans le monde soit 120 millions. Ce soir l’opéra d’Avignon faisait salle comble avec 1200 personnes.

“J‘étais très émue de chanter dans ma ville parce que je fête mon jubilée et je ne pouvais pas ne pas chanter dans ma ville où tout a commencé pour moi” confie la star. “J’ai débuté grâce à un radio crochet, c’est la mairie d’Avignon qui m’a payé mon billet (un billet de train n.d.a.) pour monter à Paris pour “le jeu de la chance”. J‘étais très émue, il y avait toute ma famille, ma maman, mes frères et soeurs, mes neveux et nièces. Toute ma famille, et tous ces amis qui étaient présents et toutes ces personnes étrangères qui étaient là qui me suivent depuis très longtemps. Evidemment je suis très émue”.

Les meilleures chansons de Mireille Mathieu sont désormais réunies sur un triple CD mais aussi des inédits. Et le succès est toujours au rendez-vous, notamment à l‘étranger.

“Ça m’a permis de faire une tournée en France que je n’avais pas faite depuis neuf ans” explique Mireille Mathieu. “Je me produis plus à l‘étranger qu’en France. On est peu d’artistes à chanter à l‘étranger. Je pense que je suis restée moi-même, je suis française, fière de l‘être et de chanter en français, et (à l‘étranger) je peux aussi chanter aussi dans la langue du pays parce que le public est sensible à ça…”

50 de carrière, c’est aussi l’occasion de jeter un regard par dessus son épaule. “Je n’ai pas du tout de regrets” dit elle, “c’est vrai comme dit la chanson “non je ne regrette rien” parce que quand on ne regrette rien il y a toujours quelque chose de positif pas de négatif. Donc pour moi… non, je ferais exactement la même chose, même si j’ai fait des erreurs bien sûr.”

Prochain article

le mag

Nick Jonas... sans ses frangins