DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola : le Liberia lève l'état d'urgence mais reste très vigilant


monde

Ebola : le Liberia lève l'état d'urgence mais reste très vigilant

Signe d’espoir pour l’Afrique de l’Ouest, le pays le plus touché par la fièvre hémorragique n’a pas prorogé cette mesure exceptionnelle qui était en vigueur depuis le mois d’août dernier.

La présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf s’est félicitée “du chemin parcouru même si la bataille n’est pas encore gagnée contre la maladie. Aujourd’hui, nous pouvons tous être fiers des progrès, mais notre pays n’est pas encore libéré d’Ebola. Il ne le sera que lorsque nos voisins le seront aussi”.

Ellen Johnson Sirleaf a affirmé qu’une réouverture des marchés allait se mettre en place ainsi que pour les écoles et que le couvre-feu nocturne sera lui aussi allégé.

Le Liberia respire un peu mais en Guinée et en Sierra Leone, l‘épidémie poursuit son rythme accéléré. Et le Mali tente de juguler la contamination. A Bamako, deux nouveaux cas ont été diagnostiqués et un infirmier est décédé mardi de la maladie.

Hier, Médecins sans frontières a annoncé la mise en place rapide de premiers essais de trois traitements cliniques dont les résultats pourraient être disponibles dès février.

L’objectif est de tenter de trouver une thérapie efficace contre la maladie. En l’absence de traitement spécifique, cette dernière “tue actuellement entre 50 et 80 % de ceux qui sont infectés”, selon MSF.

D’après le dernier bilan communiqué mercredi par l’OMS, l‘épidémie d’Ebola a déjà fait plus de 5 100 décès sur plus de 14 000 cas.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Journée mondiale du diabète : une maladie qui progresse de manière insidieuse