DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ressortissants djihadistes : Londres va renforcer sa législation "antiterroriste"


Australie

Ressortissants djihadistes : Londres va renforcer sa législation "antiterroriste"

Le Royaume-Uni veut durcir sa législation pour contrer les Britanniques qui ont rejoint ou qui veulent rejoindre les groupes jihadistes. C’est ce qu’a annoncé en substance le Premier ministre David Cameron qui est en Australie pour le sommet du G20 prévu ce week-end.

“Nous allons introduire sous peu une nouvelle loi antiterroriste au Royaume-Uni, a déclaré le dirigeant britannique devant le Parlement australien à Canberra. Des nouveaux pouvoirs (seront accordés) à la police des frontières pour confisquer des passeports, empêcher les suspects de voyager et empêcher les ressortissants britanniques (jihadistes) de revenir au pays autrement qu’aux conditions (qui leur sont imposées). Des nouvelles règles empêcheront les compagnies aériennes, qui n’auront pas respecté nos listes de passagers interdits de vol, d’atterrir au Royaume-Uni”.

Le chef du gouvernement australien Tony Abbott a, lui, déjà fait adopter au Parlement fin octobre un durcissement des lois anti-terroristes en interdisant tout voyage vers les pays considérés comme des foyers du terrorisme international.

Quelque 70 Australiens seraient déjà partis combattre aux côtés de groupes comme l’organisation État islamique. Le Royaume-Uni estime à plus de 500 le nombre de ses ressortissants enrôlés par le groupe.

Selon l’ONU, quelque 15.000 jihadistes étrangers provenant de 80 pays se sont rendus ces dernières années en Syrie et en Irak pour combattre dans les rangs de groupes comme l’EI.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Jérusalem-Est : "Israéliens et Palestiniens ont pris des engagements"