DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gravity : Kristoffersen et Maze au sommet


gravity

Gravity : Kristoffersen et Maze au sommet

Bienvenue dans ce premier numéro de la saison de “Gravity”, notre magazine consacré au ski alpin.

On commence aujourd’hui avec le slalom hommes disputé à Levi, dans le nord de la Finlande, où trois des favoris montent sur le podium.

A tout juste 20 ans, Henrik Kristoffersen signe donc sa deuxième victoire en Coupe du monde.

Le jeune Norvégien avait remporté le slalom nocturne de Schladming en janvier dernier, il s’adjuge celui de Levi également couru sous la lumière des projecteurs.

Deuxième de la première manche, il accélère encore lors de la deuxième manche pour passer devant Marcel Hirscher.

L’Autrichien, vainqueur du géant d’ouverture sur le glacier du Rettenbach, doit s’incliner pour 12 centièmes de seconde.

Il repart tout de même de Finlande avec toujours sur les épaules le dossard rouge de leader de la Coupe du monde.

Affaibli par des douleurs au dos, l’Allemand Felix Neureuther n‘était pas à Sölden, mais il réussit sa rentrée en se classant troisième à Levi.

Le vice-champion du monde de slalom termine à plus d’une seconde de Kristoffersen.

La reine Maze

L’hiver dernier, la Slovène Tina Maze avait, dit-elle, “perdu le plaisir de skier”.

Visiblement, elle l’a retrouvé en même temps qu’elle a retrouvé les sommets.

Elle a obtenu en Finlande sa 24e victoire en Coupe du monde avec le meilleur chrono de la première manche et une gestion parfaite de son deuxième passage sur la piste noire de Levi.

La championne olympique de descente et de géant a devancé la Suédoise Frida Hansdotter et l’Autrichienne Kathrin Zettel.

Les organisateurs l’ont récompensée en lui offrant un cadeau un peu encombrant : un renne baptisé Victor.

Shiffrin à la conquête du globe

Mikaela Shiffrin avait remporté le géant d’ouverture de la saison à Sölden, mais elle n’a terminé que onzième du slalom de Levi.

À seulement 19 ans, l’Américaine n’en reste pas moins l’une des favorites pour la conquête du globe de cristal.

Elle a tout pour réussir selon Franck Piccard, l’ancien champion olympique du super-G.

Franck Piccard : “Mikaela Shiffrin est arrivée très, très vite au sommet. Elle est extrêmement jeune et surtout, elle a montré une très grande maturité dans une discipline qui n’est pas facile à maîtriser : le slalom. Et le fait qu’elle soit capable de gérer des titres olympiques, des titres de championne du monde et une saison de Coupe du monde à ce niveau-là montre qu’elle est capable d’aller dans d’autres disciplines. Elle l’a déjà fait cette année avec le slalom géant, et j’ai bien “peur” qu’elle soit capable de le faire pour d’autres disciplines, y compris la descente. Le Super Géant, ça ne devrait pas lui poser trop de problèmes si elle n’a pas peur de la vitesse, et donc si elle passe ce cap-là, elle sera capable de remporter un classement général de Coupe du monde.”

Il était une fois Lasse Kjus

Nous sommes le 14 février 1999, et Lasse Kjus est sur le point d’entrer dans la légende du ski alpin à l’occasion des Mondiaux organisés à Vail, une station du Colorado.

Le Norvégien a déja gagné le super-G et le géant, et pris la deuxième place de la descente et du combiné.

Dans la forme de sa vie, il vient de signer le meilleur temps de la première manche du slalom qui n’est pourtant pas sa spécialité.

Conscient de l’enjeu, il ne prend aucun risque sur le second tracé, mais monte quand même sur le podium en terminant à 11 centièmes de seconde de Kalle Pallander.

Cinq médailles dans un même championnat, c’est une première, et Lasse Kjus est aujourd’hui encore le seul à avoir réussi ce Grand Chelem.

It’s snowtime

La prochaine étape de la Coupe du monde, ce sera dans deux semaines avec le début de la tournée en Amérique du Nord.

Les femmes seront à Aspen, aux Etats-Unis, et les hommes à Lake Louise, au Canada.

En attendant, on se quitte avec les images les plus spectaculaires du week-end : “it’s snowtime”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

gravity

Gravity : coupe double pour l'Autriche en ski alpin