DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Route du Rhum : fortunes de mer pour les doyens


Sport

Route du Rhum : fortunes de mer pour les doyens

Après François Gabart, Jérémie Beyou et Marc Guillemot, Armel Tripon est à son tour arrivé en Guadeloupe. Il a donc pris la quatrième place de la Route du Rhum dans la catégorie des monocoques de 60 pieds, soit 18 mètres.

Rémi Pelletier est notre envoyé spécial en Guadeloupe : “Bienvenue en Guadeloupe avec derrière moi Pointe-à-Pitre et sur ma droite le fameux volcan de la Soufrière, le point culminant de l’archipel. La plupart des concurrents sont arrivés, mais il reste encore dans la catégorie des vétérans, l’Anglais Sir Robin Knox-Johnston, une légende de la voile. Et puis est arrivé par avion le malouin Bob Escoffier, un autre vétéran. Il a fait naufrage et nous raconte sa fortune de mer.”

Bob Escoffier, skipper de Groupe Guisnel : “Je dormais quand j’ai été réveillé par un bruit d’eau anormal à l’avant du bateau. Je suis allé voir et il y avait déjà un mètre d’eau au-dessus du plancher. Le temps d’affaler les voiles, de rouler la trinquette, d’affaler la grande voile, ça m’a demandé à peu près 20 ou 25 minutes, et il y avait de l’eau à mi-moteur, donc je savais que la partie était perdue. Ensuite, j’ai été hélitreuillé et malheureusement, Groupe Guisnel a dû couler, je pense, 1 heure ou 1 heure 15 plus tard. Vous vous retrouvez comme le jour de la naissance, mais sans le cordon ombilical, vous n’avez plus rien.”

Si Bob Escoffier a vu son bateau couler et son rêve se briser, le doyen des skippers est toujours en course à la barre de Grey Power. Il s’agit de Sir Robin Knox-Johnston, 75 ans, le premier homme à avoir accompli un tour du monde à la voile en solitaire et sans escale.

Sir Robin Knox-Johnston, skipper de Grey Power : “Comme je suis plus âgé, j’ai plus d’expérience, au même titre que quelqu’un comme Loïck Peyron. On a davantage d’expérience, et on a moins d’appréhension parce qu’on a déjà accompli ce genre de choses auparavant. Etre plus âgé, ça ne fait pas tout, mais c’est un gage de sécurité.”

Sir Robin Knox-Johnston se bat actuellement pour la deuxième place dans la catégorie Classe Rhum.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Route du Rhum : l'année des records aussi en monocoque