DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fortes tensions à Athènes à l'occasion des défilés du 17 novembre


Grèce

Fortes tensions à Athènes à l'occasion des défilés du 17 novembre

Chaque 17 novembre, la Grèce commémore le soulèvement étudiant de 1973 contre le régime des colonels. Cette année, des échauffourées ont éclaté dans la soirée, faisant cinq blessés parmi les policiers. Une dizaine de manifestants a été arrêtée.

Dans la capitale, des dizaines de milliers de personnes ont participé à l‘évènement encadré par 7 000 policiers.

Tous les ans, les manifestants marchent en direction de l’ambassade américaine, pour dénoncer le rôle de la CIA dans la mise en place de la dictature.

Ils rendent aussi hommage aux vingt personnes tombées le 17 novembre 1973 pendant le soulèvement qui déclencha la chute du régime des colonels.

Ces dernières années, les participants dénoncent aussi la politique de rigueur imposée à la Grèce.

“Nous devons être unis pour garder vivant l’esprit combattif de cet évènement et ne pas le commémorer dans un esprit partisan” rappelle une participante.

“Les évènements de 1973 sont intemporels. Ils nous ont appris que les seuls combats qui ont été perdus sont ceux qui n’ont pas été menés” dit un autre.

Des drapeaux américains, mais aussi européens ont été brûlés avant les premiers affrontements entre policiers et manifestants.

Par précaution, les autorités avaient fermé prématurément l’Ecole Polytechnique, où s‘était déroulé le soulèvement commémoré hier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hongrie : journée d'"indignation" contre la politique du gouvernement