DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : vague de gardes à vue dans le milieu du football professionnel français


monde

France : vague de gardes à vue dans le milieu du football professionnel français

Deux affaires se télescopent ce mardi matin en France dans le milieu du football professionnel.

La première touche l’Olympique de Marseille dans le cadre d’une information judiciaire contre X pour “extorsions de fonds, blanchiment et associations de malfaiteurs”, au préjudice de plusieurs discothèques d’Aix-en-Provence ouverte en 2013.

Le président de l’OM, Vincent Labrune, son directeur général Philippe Perez et des ex-dirigeants du club marseillais, dont Jean-Claude Dassier et Pape Diouf, ont été interpellés et placés en garde à vue.
Lors d’une série de perquisitions effectuées en janvier 2013 au centre d’entraînement, les enquêteurs de l’Office central de la lutte contre le crime organisé avaient alors saisi des documents relatifs aux transfert de joueurs. Ils soupçonnent le club de verser des rétrocommissions à des personnes proches du grand banditisme corse lors de ces transferts, dont celui de l’international André-Pierre Gignac.

L’autre affaire concerne des soupçons de matchs truqués en Ligue 2. Neuf personnes, dont les présidents des clubs de Nîmes et de Caen (Calvados), ont été interpellées ce matin.

Les enquêteurs les soupçonnent de s‘être arrangés à la fin de la saison dernière pour que leurs équipes fassent match nul et que Nîmes se maintienne en Ligue 2 selon des informations de nos confrères du Parisien et du Point confirmées par l’AFP. Le club de Caen a, quant à lui, effectué sa montée en Ligue 1.

Parmi les personnes interpellées et placées en garde à vue figurent également des entraîneurs et des intermédiaires de renom, toujours selon Le Point.

avec AFP

photo par R-0-m-a-ii-n sous licence CC Attribution-Share Alike 4.0 International

Prochain article

monde

Santé : nouvelles collaborations et homologations de traitements contre le cancer