DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Nuits Noires de Tallinn...


cinema

Les Nuits Noires de Tallinn...

En partenariat avec

Alors que les nuits baltiques s’allongent Tallinn accueille un des plus grands festivals du film en Europe, le festival des Nuits Noires. Cette année à l’occasion de sa dix huitième édition ont été présentés 260 longs métrages et documentaires et autant de courts métrages et de film d’animation.

La Fédération internationale des associations des producteurs de films vient de le faire accéder à la catégorie convoitée des grands festivals de cinéma soit ceux des festivals de films compétitifs à l’instar de Cannes ou de Berlin. Il est dirigé par Tiina Lokk : “Pour être tout à fait honnête, jusqu’au dernier moment, je n’y croyais pas. Le fait d‘être dans cette catégorie c’est quelque chose qui était pour moi iréel mais à la fin du mois d’août on a eu l’accord.”

Anja Bencze, Euronews : “Le festival de Tallin dure pendant deux semaines avec une compétition officielle et plusieurs sélections avec des les premières internationales et européennes.”

Cette année un accent particulier était mis sur la Pologne. Un total de 15 films polonais étaient programmés dont “Miasto 44” une histoire d’amour, de sang et de violence en pleine insurrection de Varsovie de 1944. Un succès au box office polonais où il a enregistré un million d’entrées en deux semaines.

Un film réalisé par un jeune réalisateur Jan Komasa : “Tout le monde en Pologne attendait que ce film soit fait et particulièrement un film sur l’insurrection de Varsovie. C’est un des thèmes qui sont toujours controversés.
L’histoire de l’insurrection de Varsovie parlait dès le début de la lutte pour la liberté et la dignité. Et si vous regardez historiquement les thèmes qui sont dépeints dans les films on retrouve souvent ces thèmes comme la lutte pour la liberté, on l’a dans la Bible, dans Star wars, dans Avatar, dans Pocahontas. Ce sont les forces de la rébellion, une chose contre laquelle on doit se battre.”

Le festival des Nuits noires de Tallinn refermera ses portes le 30 novembre avec un film d’Eric Lartigau qui après les Infidèles a réalisé “La famille Bélier”. Un film qui sortira en France le 17 décembre.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Selma