DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Qui sont les Brigades d'Abou Ali Moustapha ?


monde

Qui sont les Brigades d'Abou Ali Moustapha ?

Qui sont les Brigades d’Abou Ali Moustapha qui seraient derrière l’attentat contre une synagogue à Jérusalem ce mardi ?

Ce groupe constitue la branche armée du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), une faction radicale marxiste-léniniste de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP).

Ce groupe armé porte le nom de son ancien chef, Abou Ali Moustapha, tué dans une frappe israélien le 27 août 2001. Son bureau, qui se situait dans la ville de Ramallah en Cisjordanie, avait été visé par deux missiles tirés d’un hélicoptère lors de la seconde Intifada, comme le rapportait alors Le Nouvel Observateur,.

Dans un communiqué rendu public après l’attaque contre la synagogue, le FPLP a rendu hommage à ses deux membres, identifiés comme deux cousins, Ghassan et Oday Abou Jamal, pour leur acte “héroïque”. Mais l’organisation n’a pas revendiqué l’attentat.

“Nous louons tout acte dont le but est de déraciner l’occupations juive qui profane notre territoire. Cette opération, comme de nombreuses autres héroïques, est une réponse naturelle aux crimes perpétrés par l’occupation israélienne et une forme de résistance populaire” indique le communiqué.

Dans une déclaration publiée le 13 novembre sur son site web, la FPLP salue le nombre grandissant d’opérations contre les soldats israéliens et les colons juifs en Palestine,, notamment en Cisjordanie et Jérusalem.

Le groupe radical a aussi “exhorté les masses populaires dans toute la Palestine à poursuivre et d’intensifier la lutte jusqu’à une intafada populaire irrésistible contre l’occupation israélienne et pour les membres de notre diaspora à augmenter leur soutien à la lutte sur place”.

La FPLP est sur la liste des organisations terroristes de l’Union Européenne, des Etats-Unis et du Canada.

Selon le Département d’Etat américain, la FPLP a “construit sa réputation sur des attentats d’envergure internationale dans les années 1960 et 1970, notamment des détournements d’avions”. L’organisation a durci ses activités durant la seconde Intifada, avec des attentats suicides, des tirs de roquettes, et l’assassinat du Ministre israélien du tourisme Rehavam Ze’evi en 2001 pour venger la mort de Abou Ali Moustapha.

Plus récemment le Département d’Etat des Etats-Unis a indiqué qu’un “porte-parole des Brigades Abou Ali Moustapha, le bras armé de la FPLP, a affirmé que l’organisation avait reçu une formation dispensé par le Hezbollah à Damas”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : vague de gardes à vue dans le milieu du football professionnel français