DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Katsushika Hokusai, rare rétrospective d'un maître japonais au Grand Palais de Paris


le mag

Katsushika Hokusai, rare rétrospective d'un maître japonais au Grand Palais de Paris

En partenariat avec

La grande vague de Kanagawa est l’une des 500 œuvres de Katsushika Hokusai ==actuellement exposées au Grand Palais de Paris==. On connait également ce peintre japonais du XVIIIe siècle pour sa série d’estampes “36 vues du Mont Fuji” et d’autres paysages iconiques du Japon.

“Ce qu’on connait de cet artiste, ce ne sont que quelques œuvres en réalité, explique Laure Dalon, adjointe du directeur scientifique de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais. C’est cette grande vague, ce sont les vues du Mont Fuji, et puis quelques autres éventuellement pour les plus connaisseurs. Mais nous, ce qu’on avait vraiment envie de proposer, c‘était une rétrospective complète pour montrer que derrière cette grande vague très emblématique, connue de beaucoup de monde, il y a énormément de choses et des œuvres d’une très très grande richesse.”

Hokusai se démarquait de ses contemporains en s’intéressant à l’ordinaire. Il peignait souvent des scènes de la vie quotidienne de Japonais de diverses origines sociales.

“Je crois que c’est encore un artiste qui peut tout à fait inspirer les créateurs d’aujourd’hui, parce qu’il y a une vraie liberté, une très grande modernité dans son travail en réalité, dans son trait, dans la manière dont il dessinait, dont il s’emparait des motifs, aussi, sans s’inquiéter de leur trivialité ou pas. Enfin, il avait une vraie modernité dans son rapport au monde en réalité”, ajoute Laure Dalon.

Vous avez jusqu’au 18 janvier pour profiter de cette exposition. Ensuite, ce sera plus compliqué, il faudra voyager jusqu’au Japon, car beaucoup de ces œuvres sont vouées à rejoindre l’institut Hokusai de Tokyo, dont l’ouverture est prévue au printemps prochain.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Maïdan vu par le photographe Guillaume Herbaut