DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les raids contre l'EI ne freinent pas les candidats au djihad

Vous lisez:

Les raids contre l'EI ne freinent pas les candidats au djihad

Taille du texte Aa Aa

L’armée américaine a diffusé des images des derniers bombardements contre des cibles de l‘État islamique (EI) en Irak et en Syrie. Une trentaine de raids aériens auraient ainsi été menés depuis mercredi contre des bâtiments ou des véhicules appartenant aux djihadistes. Ces frappes ont aussi permis d‘éliminer l’un des chefs radicaux de la ville de Mossoul, Radwan Taleb al-Hamdouni, tué alors qu’il circulait en voiture.

Ces bombardements ne semblent pas freiner pour l’instant les candidats au djihad, notamment en Tunisie, où 3.000 d’entre eux seraient déjà partis combattre. C’est le cas de Sediq, 16 ans. Son père ne comprend pas : ‘‘A la maison, nous avons toujours pratiqué un islam tolérant. Mon fils a été endoctriné. Un vrai lavage de cerveau.’‘

Depuis la révolution, la crise et la montée du chômage ont favorisé les discours radicaux, notamment dans les mosquées. ‘‘Pas mal de discours ici ont poussé les jeunes, surtout les étudiants, à aller au djihad en Syrie’‘, explique Mohamed Ayachi, l’imam de la Mosquée Safa.

Depuis le début de l’année, environ 1500 djihadistes présumés ont été arrêtés en Tunisie. Un certain nombre d’entre eux revenait d’Irak ou de Syrie. Pour les autorités, ils représentent une menace pour la sécurité.