DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attaque d'un bus au Kenya : l'armée a-t-elle mené des opérations de représailles en Somalie ?


Kenya

Attaque d'un bus au Kenya : l'armée a-t-elle mené des opérations de représailles en Somalie ?

Le Kenya affirme avoir mené des opérations de représailles en Somalie après l’attaque meurtrière d’un bus civil sur son territoire. Nairobi déclare avoir abattu une centaine de combattants Shebabs, affiliés à Al-Qaïda, en détruisant le camp où l’attaque aurait été planifiée. Les islamistes démentent. Aucune source indépendante n’a pu vérifier l’information.

Le gouvernement kényan veut se montrer ferme après l’assassinat sommaire de 28 passagers de ce bus samedi à Mandera, non loin des frontières éthiopienne et somalienne. Des civils tués parce qu’ils n‘étaient pas musulmans, ou bien parce qu’ils étaient incapables de réciter des versets du Coran.

Il s’agit de la première attaque d’une telle envergure en dehors de Somalie depuis qu’Abu Ubaidah est à la tête du mouvement djihadiste. Le nouvel émir a succédé début septembre à Ahmed Godane, tué dans un raid américain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Election présidentielle en Tunisie : des favoris à couteaux tirés