DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Election présidentielle en Tunisie : des favoris à couteaux tirés


Tunisie

Election présidentielle en Tunisie : des favoris à couteaux tirés

La Tunisie attend les résultats de la première élection présidentielle libre de son Histoire. Le scrutin s’est déroulé ce dimanche dans le calme, mais les deux favoris sont à couteux tirés. Dans la soirée, l’Union européenne a appelé les Tunisiens “à compléter le processus électoral dans le respect et la transparence”.

Malgré une interdiction, des médias tunisiens ont publié les résultats de sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote et ont annoncé que le grand favori, Béji Caïd Essebsi, était largement en tête. Il est le chef du parti anti-islamiste Nidaa Tounès, vainqueur des législatives du 26 octobre.

Le directeur de campagne de l’autre favori, le président sortant Moncef Marzouki, a contesté qu’Essebsi était en tête et a dit craindre des fraudes.

Signe de tension, une manifestation a été organisée devant le bureau de vote où le chef de l‘État a voté et l‘équipe de campagne de Marzouki a accusé les partisans de Beji Caïd Essebsi d’avoir voulu attaquer le président sortant.

L’instance électorale a jusqu’au 26 novembre pour annoncer les résultats et la tenue d’une éventuel second tour.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Election présidentielle tunisienne : pas de sondages à la sortie des bureaux de vote