DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : des réfugiés syriens réclament de meilleures conditions d'accueil


Grèce

Grèce : des réfugiés syriens réclament de meilleures conditions d'accueil

Près de 200 réfugiés syriens campent depuis près d’une semaine devant le parlement à Athènes. Certains ont entamé une grève de la faim, en signe de protestation. Ils réclament de meilleures conditions d’accueil.

Les autorités grecques ont manifestement du mal à faire face à l’afflux massif de ces réfugiés en provenance de Syrie. Leur nombre a été multiplié par trois en un an.

“Je n’ai quasiment plus d’argent, dit un de ces réfugiés. Et ici, nous sommes aux mains de la mafia. On n’a pas de papiers, on ne peut pas louer de logements, on ne peut rien faire”.

“Je fais tout pour partir d’ici, pour quitter la Grèce et aller dans un autre pays européens, ajoute un autre réfugié. Ici, je n’ai aucune chance de m’en sortir. Déjà pour les Grecs, c’est dur ! Je suis là depuis 10 mois: Plusieurs fois, j’ai tenté de partir, mais sans succès.”

“Il n’y a qu’en Europe qu’on peut espérer avoir une situation correcte, avoir un salaire et un logement décents”, veut croire cette Syrienne, mère de famille.

Il faut actuellement plusieurs mois pour que les demandes d’asile soient étudiées. Plusieurs mois durant lesquels aucune infrastructure d’accueil n’est prévue.Et tant qu’elles n’ont pas de statut officiel de réfugiés, ces personnes ne peuvent ni travailler, ni même inscrire les enfants à l‘école.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Portugal : José Sócrates face à la justice