DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

[vidéo] Russie : quand il faut pousser l'avion pour qu'il décolle !

On a tous vu un jour dans notre vie les passagers d’une voiture descendre pour pousser et aider à faire redémarrer le véhicule…mais dans le cas d’un avion, c’est du jamais vu et on a du mal à le croire. Pourtant, l’incroyable a bien eu lieu au fin fond de la Russie, dans la petite ville sibérienne d’Igarka. La vidéo ci-dessus, tournée par un passager de l’appareil, le prouve.

A Igarka, port fluvial à environ 160 kilomètres au nord du cercle polaire arctique, il fait actuellement – 40 degrés. Alors, pas étonnant que tout gèle là-bas. Il y a toutefois un côté pratique car quand le fleuve Ienisseï, qui traverse la petite ville, est recouvert de glace (près de 210 jours par an), on peut le traverser pour arriver plus vite à l’aéroport, également gelé. Mais hier 25 novembre s’est présenté un problème supplémentaire. Le train d’atterrissage du Tupolev 134 de la compagnie Katekavia, qui assure la liaison avec la ville de Krasnoïarsk, à près de trois heures de vol, a exceptionnellement gelé. Même un remorqueur n’a pas réussi à tirer l’avion jusqu‘à la piste de décollage.

En Sibérie, on en a vu d’autres ! Le système D a été appliqué, les passagers, qui étaient 81, ont été mis à contribution. Ils ont poussé tous ensemble l’appareil sur le sol transformé en patinoire. Opération réussie : non seulement, le Tupolev a pu décoller mais en plus, il est arrivé à Krasnoïarsk sans beaucoup de retard. Impossible n’est pas sibérien !


View Larger Map

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

USA : Barack Obama a accepté la démission du secrétaire à la Défense Chuck Hagel