DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hong Kong : protéger les oeuvres d'art des manifestants


le mag

Hong Kong : protéger les oeuvres d'art des manifestants

En partenariat avec

Préserver les œuvres qui ont été réalisées à l’occasion du soulèvement des étudiants à Hong Kong c’est l’objectif des activistes alors que les autorités entendent nettoyer les lieux. 200 volontaires ont arpenté les lieux pour photographier et répertorier ces œuvres ils sont emmenés par Clarisse Yeung : « Quand nous regardons ces œuvres d’art jour et nuit, nous restons en alerte, elles nous remontent le moral. Elles expriment nos exigences, nous voulons préserver ces choses, c’est un besoin émotionnel. »

Le groupe a déjà trouvé un entrepôt pour stocker les pièces. Dans l’attente de savoir ce que l’on va en faire exactement. Pour l’instant il n’y a pas de projet bien précis. Mais certaines comme ce que l’on appelé le “Mur Lennon” avec ces messages sur des post it, ne peuvent être qu‘éphémères.

Kain Cheung est un des créateurs : « Je veux vraiment voir comment la police de Hong Kong va affronter cet art populaire. Même s’ils nettoient le site sans émotion, comme des machines, je veux vraiment voir ça. Et voir s’ils vont être touchés même par les plus petits choses quand ils vont voir nos œuvres d’art. »

Miso Zhou a peint ce qu’il a vu autour de lui. Il espère pouvoir sauvegarder certaines de ces peintures, et il pense aussi que leur destruction n’est pas dénuée de sens.

Miso Zhou : « Les oeuvres d’art participent aussi de la société. Si elles sont détruites alors elles deviennent plus belles. Elles auront encore plus d’histoire, plus de niveaux de signification. Je crois que l’art contemporain devrait interagir avec la société et la réalité. Il a ainsi plus de sens. »

Au terme de deux mois de manifestations la police est en ce moment en train de poursuivre son évacuation forcée du mouvement prodémocratie.

Prochain article

le mag

Hüseyn Hagverdi : le sculpteur qui trouve des réponses dans la pierre