DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Banco Espirito Santo : les domiciles d'anciens dirigeants perquisitionnés


entreprises

Banco Espirito Santo : les domiciles d'anciens dirigeants perquisitionnés

Les autorités judiciaires portugaises ont mené jeudi une quarantaine de perquisitions dans le cadre d’une enquête pour fraude et blanchiment d’argent liée au groupe financier Espirito Santo, dont l’implosion avait ébranlé le pays l‘été dernier.
Les perquisitions visaient notamment les bureaux et les domiciles des anciens administrateurs de BES : Banco Espirito Santo qui avait été scindée en deux après son sauvetage en aout dernier : BES ne conservant que les actifs toxiques. Les actifs sains avaient été réunis dans un nouvel établissement : Novo Banco.

“Rendons à Banco Espirito Santo ce qui est à elle et rendons à Novo Banco qui est née début aout, ce qui lui appartient, a déclaré Eduardo Stock da Cunha, le président de Novo Banco. On parle de situations antérieures pour lesquelles nous n’avons rien à voir”.

Selon les médias portugais, l’opération a été déclenchée après une plainte déposée par la Banque du Portugal, qui avait commandé en juillet un audit légal afin de déterminer les responsabilités individuelles des anciens dirigeants de Banco Espirito Santo, notamment celles de son ex-PDG et de son directeur financier.
La banque dont le nom a été remplacé par Novo Banco avait publié en juillet une perte historique de 3,57 milliards d’euros qui avait conduit à sa nationalisation.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Perte nette pour Club Med en 2013-2014