DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Donald Tusk, nouveau dénicheur de compromis


Le bureau de Bruxelles

Donald Tusk, nouveau dénicheur de compromis

Après cinq années consacrées à forger des compromis entre les 28 pays de l’Union, Herman van Rompuy tire sa révérence. Et c’est le Polonais Donald Tusk qui lui succède à la tête du Conseil européen. Premier ministre pendant sept ans, il devra passer de la défense des intérêts nationaux à l’arbitrage européen. Premier test, le discours dans un anglais compréhensible et plus ou moins fluide, après une remise à niveau intensive.

“Je viens ici avec un but. En ces temps difficiles, l’Europe a besoin de succès. Il nous faut une détermination sans faille pour en finir avec la crise économique. Et il est de notre responsabilité de compléter l’union économique et monétaire “, a-t-il déclaré après avoir pris ses fonctions.

Après Jean-Claude Juncker à la Commission et Federica Mogherini à la diplomatie, le trio de tête de l’Union européenne est désormais entièrement renouvelé. Donald Tusk présidera son premier sommet européen les 18 et 19 décembre. Ses talents de coordinateur seront mis à l‘épreuve sur des dossiers déterminants tels que le plan européen d’investissement et la crise ukrainienne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Budgets 2015 : la Commission donnera du temps aux mauvais élèves