DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Coup d'envoi du projet Ariane 6


monde

Coup d'envoi du projet Ariane 6

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Galvanisés par le succès de la sonde Rosetta, les 20 États membres de l’Agence spatiale européenne (ESA) ont donné hier à Luxembourg leur feu vert à ce nouveau lanceur, moins cher qu’Ariane 5, et qui devrait être opérationnel dès 2020.

“Nous bénéficions d’une position très forte sur le marché, mais cette position est menacée. Si l’on regarde vers l’avenir, que l’on observe le type de satellites qui seront lancés et les différents concurrents sur le marché, la politique tarifaire de ces concurrents, alors nous devons agir pour protéger la position européenne tout en garantissant l’accès que nous voulons à l’espace”, explique Gaele WINTERS, Directeur des Lancements de l’ESA.

L’objectif est donc de lutter contre la concurrence du lanceur américain SpaceX Falcon et celle, prévisible, des émergents. Les Européens comptent également préparer une seconde mission d’exploration de la planète Mars en 2018, après celle déjà prévue pour 2016.

“On pourrait l’appeler l’effet Rosetta. Les ministres venus au Luxembourg sont optimistes et positifs. Ils ont trouvé un compromis, plus d’argent, et un accord sur les dossiers importants tels qu’Ariane 6 et ExoMars”, conclut notre envoyé spécial à Luxembourg, Jeremy Wilks.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : la Russie vivement critiquée par les ministres de l'OTAN