DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jude Law donne dans le "genre de films de sous- marins"

Vous lisez:

Jude Law donne dans le "genre de films de sous- marins"

Taille du texte Aa Aa

Prenez l’or des nazis quelque part au fond d’une mer et un sous-marin qui n’est plus de première jeunesse dans lequel des hommes à qui on ne la fait

Prenez l’or des nazis quelque part au fond d’une mer et un sous-marin qui n’est plus de première jeunesse dans lequel des hommes à qui on ne la fait pas ont pour mission de retrouver cet or et vous avez un « film de sous-marin ». On aime ou on déteste c’est selon mais en tout cas voilà un genre à part entière dont « Black Sea » est le dernier avatar.

Point of view

Jude Law : le plus grand défi cela a été la proximité

Il a été réalisé par Kevin Macdonald : “J’ai vu beaucoup de films de sous-marins et j’ai compris qu’une des règles que je voulais suivre c‘était que la caméra ne sort jamais du sous-marin parce que l’on perdrait cette claustrophobie si on mettait la caméra sur une grue à l’extérieur avec une caméra qui flotte tout autour. On sait que la caméra n’est plus là. Donc, nous, l‘équipe on a voulu être à l’intérieur, avec les acteurs. Je pense que l’on ressent cela en voyant le film.”

Une grande partie du film a été tournée dans un classe Foxtrot de 1967 qui avait appartenu à la marine soviétique. Le Black Widow est désormais propriété d’un collectionneur privé dans le Kent, en Angleterre.

Jude Law : “Je crois que le plus grand défi dans ce film cela a été la proximité et la volonté de garder ce drame cette tension dans de si petits espaces. Je pense que nous avons découvert, et nous ne sommes peut-être pas les premiers que les films de sous-marins sont un genre à part entière. Si quelque chose arrive tout le monde est mort.”

Et tout ne sera pas facile à bord d’un bâtiment qui n’est plus de première jeunesse. Alors qu’on approche du trésor, les tensions éclatent à bord du sous-marin entre personnages mais aussi visiblement entre acteurs :

Ben Mendelsohn : “On en arrive à un point où relever un défi, quand on se retrouve dans un sous-marin, n’est pas si glorieux.”

Michael Smiley : « Oui, vous comprenez que les Russes apparemment quand ils ont construit ces sous-marins ont oublié des choses, « ah oui des gens vont aussi dormir là » ils ont donc juste jeté une poignée de hamacs par ci par là en pensant que ça allait suffire. »

Pour donner un peu plus de réalisme à ce Black Sea, Kevin Macdonald (lequel avait réalisé en 2006 le dernier roi d’Ecosse) a fait appel à des acteurs de Russie et d’Europe centrale