Face aux difficultés financières des candidats, le CIO réforme les JO

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Face aux difficultés financières des candidats, le CIO réforme les JO

<p>Les Jeux Olympiques coûtent cher, alors les candidats sont de plus en plus frileux. Pour les JO d’hiver en 2022, plusieurs villes ont d’ailleurs retiré leur candidature, seuls Pékin et Almaty, au Kazakhstan, restent en course. </p> <p>A Monaco, le Comité olympique doit donc prendre pendant ces deux jours une quarantaine de dispositions pour réformer l’organisation des JO. </p> <p>Premier changement : les jeux Olympiques pourront exceptionnellement avoir lieu dans plusieurs villes, voire pays. Cela multiplie les facilités pour se présenter : à Paris par exemple la mairie est réservée quand à une candidature pour 2024, alors que l‘État et la région Ile-de-France sont pour, ce qui pourrait permettre de partager les frais. <br /> Le <span class="caps">CIO</span> veut aussi encourager l’utilisation d‘équipements existants ou temporaires.<br /> Cette 127e session du <span class="caps">CIO</span> sera aussi l’occasion de recadrer les règles sur le dopage.</p>