DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : le procureur a requis un non-lieu pour la soeur du roi


Espagne

Espagne : le procureur a requis un non-lieu pour la soeur du roi

Un non-lieu. C’est ce qu’a requis ce mardi le procureur pour la Princesse Cristina, la soeur du roi d’Espagne dans l’affaire Noos. Il retient cependant à son encontre une responsabilité civile pour avoir profité de sommes que son mari est accusé d’avoir détournées.

19 ans et demi de réclusion auraient été requis contre l‘époux, Iñaki Urdangarin, poursuivi pour malversation, fraude fiscale, et notamment escroquerie.

“Je continue à demander un non-lieu pour la Princesse Cristina, comme je l’ai répété un millier de fois, a déclaré le procureur Pedro Horrach du parquet de Palma de Majorque, aux Baléares. Je ne partage pas l’avis de l’accusation populaire ( partie civile). Pour Urdangarin, une peine adaptée aux sérieux crimes qu’il aurait commis a été requise”.

Le mari de l’infante est soupçonné d’avoir utilisé sa position au sein de la famille royale pour décrocher des contrats publics et détourner des millions d’euros par le biais de surfacturations.

Au sein de l’accusation populaire, l’association Manos Limpias, accuse elle l’infante de “coopération” avec son mari pour délit fiscal et réclame huit ans de prison et 2,02 millions d’euros d’amende à son encontre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Angela Merkel élue pour la 8e fois à la tête de la CDU