Espagne : le procureur a requis un non-lieu pour la soeur du roi

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec Avec AFP
Espagne : le procureur a requis un non-lieu pour la soeur du roi

<p>Un non-lieu. C’est ce qu’a requis ce mardi le procureur pour la Princesse Cristina, la soeur du roi d’Espagne dans l’affaire Noos. Il retient cependant à son encontre une responsabilité civile pour avoir profité de sommes que son mari est accusé d’avoir détournées. </p> <p>19 ans et demi de réclusion auraient été requis contre l‘époux, Iñaki Urdangarin, poursuivi pour malversation, fraude fiscale, et notamment escroquerie.</p> <p>“Je continue à demander un non-lieu pour la Princesse Cristina, comme je l’ai répété un millier de fois, a déclaré le procureur Pedro Horrach du parquet de Palma de Majorque, aux Baléares. Je ne partage pas l’avis de l’accusation populaire ( partie civile). Pour Urdangarin, une peine adaptée aux sérieux crimes qu’il aurait commis a été requise”.</p> <p>Le mari de l’infante est soupçonné d’avoir utilisé sa position au sein de la famille royale pour décrocher des contrats publics et détourner des millions d’euros par le biais de surfacturations.</p> <p>Au sein de l’accusation populaire, l’association Manos Limpias, accuse elle l’infante de “coopération” avec son mari pour délit fiscal et réclame huit ans de prison et 2,02 millions d’euros d’amende à son encontre.</p>