DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : la bourse d'Athènes réduit ses pertes mais le malaise politique demeure

Vous lisez:

Grèce : la bourse d'Athènes réduit ses pertes mais le malaise politique demeure

Taille du texte Aa Aa

La bourse d’Athènes a limité ses pertes mercredi : -1% pour l’indice général Athex après une dégringolade de plus de 12% la veille. Mais comme la veille, les valeurs bancaires ont été les plus chahutées.
Cet environnement boursier est bien sûr imputé à l’annonce d’une élection présidentielle qui a été avancée au mois de décembre alors que le scrutin est à haut risque pour le premier ministre grec Antonis Samaras.

“Les gérants de fonds comptaient sur le fait que le gouvernement resterait aux affaires pour un an et demi au moins, affirme Alex Kyriakides, trader à
Athènes. La possibilité d‘élections rapprochées les a surpris et les a poussés à vendre. Et les banques sont particulièrement vulnérables car les investisseurs sont sceptiques sur les propositions de l’opposition de gauche concernant le contrôle public du système bancaire”.

En cas d‘échec du parlement à élire un président dans une semaine – il faut la majorité des 3/5 des députés sur le nom d’un candidat – le gouvernement devrait dissoudre le parlement, avec le risque pour lui de se faire battre aux législatives qui suivraient par le parti de gauche Syriza, un parti anti-austérité favori dans les sondages.

“La Grèce est en train de constater que les sources d’argent se tarissent, affirme Symela Touchtidou correspondante d’Euronews en Grèce. On ne sait pas quand la Grèce arrivera à un accord avec la troïka et donc quand la dernière tranche de l’aide financière sera versée. De plus, les marchés internationaux tournent le dos au pays”.